Vous êtes ici :

Accueil Accueil Grands Projets Opération Grand Site Questions et réponses sur l'Opération Grand Site

Questions et réponses sur l'Opération Grand Site

Publié le 19 décembre 2009

Les réponses :

1. Pourquoi faire cette opération ?

Le site des deux Caps est un site naturel protégé reconnu au niveau national de part la qualité de ses paysages. Il est néanmoins victime de son succès. Avec près de deux millions de visiteurs, il s’agit de la première destination touristique de la Région.
Cette fréquentation mal maîtrisée conduit à une dégradation des milieux naturels, des paysages, à une dégradation de la qualité de la visite et donne, finalement une mauvaise image de notre secteur.
L’Opération Grand site consiste à revoir la signalétique d’accès au site des Caps, à modifier, supprimer ou reculer les parkings actuels, à recréer des cheminements de découvertes confortables, balisés, sécurisés.
Ces chemins seront bien entendu accessibles à tous les publics.
Il s’agit également de restaurer les espaces naturels dégradés et redonner ses droits à la nature. L’opération permettra aussi de mettre en valeur les nombreux villages arrières littoraux ; elle permettra aussi de développer des modes de circulation doux et alternatifs.

2. À quoi sert le parking transitoire sur le Cap Blanc-nez ?

Le Conseil départemental souhaite démarrer rapidement les aménagements sur le site le plus symbolique de la côte : le Cap Blanc-nez. Le Conseil départemental en tant que Maître d’ouvrage du projet a aujourd’hui une volonté de continuer à accueillir le maximum de visiteurs, dans les meilleures conditions de sécurité.
Dans l’attente du traitement administratif du dossier et du démarrage effectif des aménagements définitifs sur le Blanc-nez, nous avons décidé de mettre en place ce parking transitoire.
Ce recul progressif des parkings permettra également de se donner le temps de mieux communiquer et mieux informer les visiteurs.

3. Pourquoi acheter des terrains sur le Cap Blanc-nez ?

Parce que cette opération grand site concerne l’ensemble du Cap Blanc nez. Le Cap Blanc-nez, c’et aussi le Mont d’Hubert, les Noires Mottes et le Fond Pignon.
Il faut que la collectivité puisse aménager et assurer la création de chemins sécurisés sur l’ensemble du site. Nous allons en profiter également pour supprimer l’ensemble des décharges sauvages et mettre en sécurité les ruines de guerre que l’on trouve un peu partout sur le site.
Enfin, il est nécessaire que la collectivité soit propriétaire des terrains pour pouvoir en assurer l’entretien, la gestion et la mise en sécurité des visiteurs.
Savez vous, par exemple que la majorité du haut du Blanc-nez appartient encore aujourd’hui a des propriétaires privés. La plupart des visiteurs (environ million par an) se promène sur ces terrains qui ne sont ni aménagés ni sécurisés.

4. À cause de l’Opération Grand Site, certains disent qu’on ne pourra plus construire dans les communes.

Il ne faut pas confondre l’Opération Grand Site, qui est un programme d’aménagement et les textes réglementaires.
Les communes du site des Caps doivent composer avec une réglementation très stricte essentiellement liés à la loi SRU, la loi littorale, la présence du site classé et inscrit, les sites Natura 2000.

5. Est-ce que l’on aura toujours le droit de se promener sur le site ?

Oui, bien entendu, il s’agit du premier objectif de l’Opération !
De nombreux chemins sont prévus à cet effet, Ils permettront de découvrir le site en préservant le milieu naturel sans prendre de risques et en toute sécurité.
Il faudra juste faire un effort supplémentaire car les parkings seront un peu plus en retrait.
Pa exemple sur le secteur du Gris-nez ou du Châtelet, les parkings seront reculés juste en arrière du site, sur des lieux plus appropriés.

6. Avez-vous abordé le problème du sentier du littoral ?

Oui, il est vrai que le sentier du bord de falaise, sur le site des Caps, est de plus en plus fréquenté.
Sur le secteur du Cap Blanc-nez (de Sangatte à Wissant), en accord avec les communes, les propriétaires et la profession agricole, le Conservatoire du Littoral va se porter acquéreur d’une bande de terrain qui permettra lorsque ce sera nécessaire, de pouvoir reculer le sentier du bord de la falaise, pouvoir mieux en assurer la gestion et mettre en place des aménagements liés à la sécurité.

7. On parle toujours d’une déviation de la RD 940 derrière le Cap Blanc-nez ?

Elle n’est pas d’actualité dans cette première phase d’aménagement.
Une première étude a été néanmoins réalisée par le Conseil départemental à ce sujet.
L’Opération Grand site est une opération qui s’inscrit dans la durée et nous nous devons déjà de réfléchir à ce que pourra être l’accueil des touristes dans 20 ans.

8. Quel est l’impact sur la commune et sur les commerces ?

L’Opération Grand Site est une Opération qui consiste essentiellement à améliorer la qualité de l’accueil sur notre littoral, et une démarche qui consiste à améliorer la qualité n’a jamais été négative en termes de retombées.
Nous essayons, dans la mesure du possible d’apporter moins de nuisance pour les riverains, plus de liaison avec le centre du village et les commerces, des parkings de qualité, une meilleur gestion des toilettes et des services (salubrité, propreté).

9. Et les personnes âgées, comment font-elles pour aller sur les sites ?

Au niveau du Cap Blanc-nez : à terme, il est prévu un centre d’accueil au niveau du Mont d’Hubert avec un belvédère de découverte de tous le paysage du site, paysage qui est aussi riche que celui que l’on a de la pointe du Cap Blanc-nez.
Pour les autres sites, le temps de marche pour accéder au site naturel ne sera pas allongé de manière significative.
En dehors des parkings et des cheminements, avez vous envisagé d’autres services aux visiteurs.
Bien entendu, vu l’état du site à la fin de la saison estivale, il n’est pas difficile de comprendre que le problème des poubelles et des toilettes est un problème majeur sur le site des Caps !
En effet, dans cette première phase d’aménagement nous sommes en train de travailler sur la possibilité de mettre en place des systèmes de collecte des déchets qui soient efficaces sur les sites, ainsi que des toilettes pour les visiteurs.

10. Maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre : mode d'emploi

Maîtrise d’ouvrage : la maîtrise d’ouvrage est une personne morale (administration, entreprise, etc.), une entité de l’organisation.
La maîtrise d’ouvrage est responsable de l’efficacité de l’organisation et des méthodes de travail. Elle fait appel à un maître d’œuvre pour obtenir les produits nécessaires à la réalisation de sa mission.
Maîtrise d’œuvre : le maître d’œuvre répond au programme fonctionnel fixé par le maître d’ouvrage et propose une solution technique et esthétique qui permette de réaliser ce programme, dans l’enveloppe budgétaire et les délais qui lui sont assigné.
Une fois son projet validé par le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre est responsable du bon déroulement des travaux et joue un rôle de conseil dans le choix des entreprises qui vont les réaliser. Il est responsable du suivi des délais et des budgets selon les modalités définies dans le cahier des clauses administratives.